Sudbury & District Health Unit : Service de santé publique de Sudbury et du district

AccueilEnglish


Conseil santé :
Vivez sans fumée! Songez à cesser de fumer dès aujourd'hui.
Gens en santé,
milieux sains
Sécurité des aliments,
dangers pour la santé et
maladies infectieuses
Cliniques et
cours
Ressources À notre
sujet
Communiquez
avec nous
ALERTES
Qualité de l'eau des plages : résultats
6/24/2014

Rappel de divers produits de poivre noir en grains biologique en raison de la bactérie Salmonella
4/7/2014

Deux décès liés à l’ingestion de désinfectant pour les mains contenant du méthanol
10/28/2013

afficher toutes les alertes >
NOUVELLES
L'avis concernant l'eau potable de Mindemoya
7/25/2014

Floraison d'algues bleu-vert confirmée dans le lac Ramsey
7/24/2014

Émission d'un avis concernant l'eau potable pour Mindemoya
7/22/2014

afficher toutes les nouvelles >

Accueil > Nouvelles > Se faire bronzer ne vaut pas le risque de mourir

Se faire bronzer ne vaut pas le risque de mourir

Se faire bronzer ne vaut pas le risque de mourir

Le saviez-vous?

Campagne d'intervention

Le saviez-vous?

Le mélanome est la forme de cancer la plus commune chez les jeunes Ontariennes et Ontariens de 15 à 34 ans.

L’exposition à la radiation ultraviolette (UV) au cours de l’enfance et de l’adolescence augmente les risques de développer le mélanome, une forme de cancer de la peau.
Les rayons UV sont présents dans les lampes de bronzage tout comme dans le soleil.

L’exposition aux rayons UV peut aussi causer :

  • des dommages aux yeux (par exemple, des cataractes)
  • des réactions cutanées avec certains médicaments, produits de beauté et   lotions

Il n’existe aucune façon de se faire bronzer en toute sécurité.

  • Les dommages peuvent être immédiats et à long terme.
  • Tous les rayons UV auxquels vous avez été exposés pendant votre vie s’accumulent. Votre peau n’oublie jamais!

Obtenir un bronzage de base par un bronzage artificiel n’empêche pas la peau de brûler.

  • N’importe quel bronzage est un signe d’une peau endommagée.
  • Se faire bronzer la peau peut offrir un facteur de protection solaire (FPS) de 3, mais cela ne suffit pas. 
  • On recommande tout au moins un FPS de 30.


Tout le monde est susceptible aux dommages causés par les rayons UV.  

Les personnes qui ont les cheveux roux ou blonds, les yeux bleus, un teint pâle, des taches de rousseur et qui brûlent facilement au soleil sont les plus susceptibles.

Campagne d'intervention

Montrez votre support pour « l’Appel à l’action » de la Société canadienne du cancer (Division de l’Ontario), qui demande au gouvernement de l’Ontario :

  • d’interdire l’usage de l’équipement de bronzage artificiel par les jeunes de moins de 18 ans;
  • d’interdire la commercialisation de bronzage artificiel qui cible les jeunes;
  • d’élaborer et de maintenir un registre de l’équipement de bronzage artificiel en
    Ontario;
  • de faire en sorte que tout le personnel responsable du fonctionnement d’équipement de bronzage artificiel participe à une formation sur les procédures, l’entretien et les façons de cerner les personnes qui sont plus à risque de développer un cancer, surtout celles qui ont une peau de type 1 (pâle); et
  • d’exiger qu’une affiche soit placée bien en vu de chaque lit de bronzage, décrivant les risques du bronzage artificiel pour la santé.

Faites pression auprès du gouvernement de l’Ontario pour qu’il décrète une loi interdisant l’usage d’équipement de bronzage artificiel par les jeunes de moins de 18 ans.

Visitez le site www.cancer.ca pour envoyer un message à votre député(e) provincial(e) et lui faire savoir que vous appuyez l'interdiction. 

ImpressionImpression

Accreditation RSS Twitter © 2014 Service de santé publique de Sudbury et du district
Avis de droits d'auteur | Dégagement de responsabilité | Confidentialité | Accessibilité
Équité en santé Résultats d'inspections d'aliments et des restaurants Joignez-vous à notre équipe